La Fabrique des Communs Pédagogiques

La Fabrique des Communs Pédagogiques rend possible la mise en action de communautés dans l’éducation

Les Rencontres Internationales de la Classe Dehors sont organisées par la Fabrique des Communs Pédagogiques (FabPeda), association-loi 1901 qui s’est constituée au début de la crise de COVID-19 pour venir en appui à la communauté éducative grâce à un intense travail de documentation, de partage de ressources libres de droits et de valorisation de pratiques pédagogiques issues du terrain. L’association met au coeur de son action la convivialité* et la haute qualité relationnelle entre les personnes impliquées dans ses mobilisations.

 

Pour accomplir sa mission, la Fabrique des Communs Pédagogiques mutualise son ingénierie entre des programmes qui reposent sur des coalitions de collectifs, d’acteurs publics, d’associations, d’entreprises et des savoir-faire et métier variés (designers, architectes, enseignants, chercheurs, éducateurs, développeurs informatiques, journalistes, artistes, ingénieurs, etc.) pour faire émerger des communs pédagogiques, permettre leur appropriation et leur diffusion la plus large possible. La Fabrique des Communs Pédagogiques rejoint un réseau de Fabriques opérationnelles (mobilité, énergies, santé, logistique) et en émergence (alimentation, low tech) qui apportent des outils, des méthodes et proposent des cadres de contribution ouverts en garantissant un bon fonctionnement des coalitions d’acteurs dans différentes transitions thématiques.

La Fabrique des Communs Pédagogiques inscrit son action dans une tradition d’éducation populaire et d’émergence d’innovations éducatives en période de rupture.

En savoir plus

Faire école en commun(s) – Contribution à l’ouvrage L’Ecole sans école paru chez C&F éditions en novembre 2021

La Coopération éducative en situation de crise, l’exemple de la Fabrique des Communs Pédagogiques – 120 ans de la Mission Laïque Française, Mai 2022

*« J’appelle société conviviale une société où l’outil moderne est au service de la personne intégrée à la collectivité et non au service d’un corps de spécialistes. Conviviale est la société où l’homme contrôle l’outil. » Ivan Illich dans la Convivialité (1973)