LES RENCONTRES

C’est quoi la classe dehors ?​

La classe dehors consiste tout simplement à enseigner dans un espace naturel de proximité, de façon régulière et suivie, pendant le temps scolaire. Cette démarche transversale, d’éducation globale, concerne toutes les disciplines et peut se faire à tous les âges. Pour que cette pratique puisse se généraliser dans l’école, de la maternelle à l’université, elle nécessite notamment le soutien de l’Éducation nationale, des collectivités et des associations d’éducation à l’environnement et d’éducation populaire. Retrouvez de nombreuses informations et ressources sur le site classe-dehors.org.

Quel est le programme des Rencontres ?​

Les rencontres internationales de la classe dehors se dérouleront dans le parc de Blossac et dans les espaces publics de Poitiers.

Elle se composeront : d’un colloque scientifique international (voir le comité scientifique) pour faire l’état des lieux des pratiques de classe dehors, d’ateliers et de formations pour mettre en pratique, d’un centre ville à hauteur d’enfants pour expérimenter la ville pensée par et avec les enfants. Mais aussi de nombreuses activités et animations : cinéma en plein air, fabrication de matériel pédagogique pour la classe dehors, terrain d’aventure éphémère, chantiers participatifs, balades pédagogiques, etc. et de sous-événements proposés par certaines organisations contributrices.

Le programme sera dévoilé au fil de l’eau à partir du mois de mars 2023. L’ensemble du programme définitif sera disponible sur le site des rencontres le 15 avril 2023.

À qui s’adressent les Rencontres internationales de la classe dehors ?​

La participation aux Rencontres est ouverte à toutes et à tous. Des ateliers et des formations seront notamment prévus pour les enseignant∙es et personnels de l’Éducation nationales, des chercheur∙es, des élu∙es et des agents des collectivités, des animateur∙ices natures, des militant∙es associatifs, des étudiant∙es, des éco-délégués, des journalistes. Dans l’ensemble, les Rencontres s’adressent à un public très large, pour toute personne intéressée par la classe dehors (professionnel∙le, académique, militant∙e, élève, famille, etc..). De manière schématique, les mercredi, jeudi et vendredi sont plus tournés vers un public de professionnel∙les (formations, ateliers de partage de pratiques, colloque scientifique, etc…), tandis que le week-end est aussi tourné vers un public familial. À noter la journée du jeudi après-midi, avec l’opération “Les enfants enchantent Poitiers” qui s’adressera tout particulièrement aux élèves des classes.

Comment soutenir financièrement les Rencontres ?

Une contribution est possible ici.

Comment suivre les Rencontres si je ne peux pas venir ?​

Le Médialab mis en place pour les Rencontres vous permettra de suivre en ligne l’ensemble du colloque et d’accéder aux ressources produites et mobilisées lors des ateliers et des formations. Vous pouvez également suivre toute l’actualité de la classe dehors en vous abonnant à l’infolettre mensuelle ici.

Je suis enseignant.e ou éducateur•ice et je ne pourrai pas me rendre à Poitiers, comment participer ?​

Pour toutes celles et ceux qui ne pourront se déplacer aux rencontres, la semaine francophone de la classe dehors vous permettra de participer de là où vous êtes (voir la question dédiée). La même semaine que les Rencontres, les enseignantes et les enseignants sont invités à aller dehors au moins une demi-journée avec leurs élèves ou étudiant∙es et à partager en ligne leurs photos, leurs pratiques et leurs témoignages avec le hashtag #classedehors

Comment se passe la documentation des Rencontres ? Il y aura-t-il des traces du colloque, des formations ?

La documentation est un élément clef des rencontres. Nous voulons que cet événement soit une opportunité de produire des ressources ouvertes à tous pour faciliter la dissémination des connaissances dans le temps et que cela participe au maximum à l’essaimage de la pratique de classe dehors. Pour cela, nous avons besoin de la participation des personnes qui participent aux Rencontres, pour prendre des notes.
Par exemple, si un enseignant propose une ou deux balades mathématiques sur place ; grâce à la prise de notes, cela permettra à de nombreux autres enseignants de profiter de cet atelier en décalé, et ailleurs en France.
La Semaine francophone de la classe dehors, qui aura lieu en même temps que les Rencontres représentent une autre occasion de partager des ressources et rendre visible cette pratique, à tous les niveaux.

Le colloque

QUI PEUT ASSISTER AU COLLOQUE ?

Le colloque sera public.

SERA-T-IL ACCESSIBLE EN LIGNE ?

Le colloque sera diffusé en streaming autant que possible.

AVEZ-VOUS DÉJÀ RÉVÉLÉ QUELQUES NOMS DE SCIENTIFIQUES, PÉDAGOGUES DE LA CLASSE DEHORS, PRÉSENT∙ES LORS DE CETTE SEMAINE ?​

Une grande partie des membres du conseil scientifique seront présents lors des rencontres. Le reste sera révélé au fil des relectures des propositions de communication. Patience 😉

LES ATELIERS ET FORMATIONS

POURRIEZ-VOUS DONNER QUELQUES EXEMPLES DE THÉMATIQUES ABORDÉES ?​

Des parcours thématiques composés de plusieurs temps d’ateliers pratiques et d’échange sont prévus. Parmi les parcours qui seront proposés : classe dehors en ville, éduquer à / en l’anthropocène, la relation au vivant, la classe dehors pour les collectivités, de l’animation nature à la classe dehors, les cours de récréation, les apprentissages fondamentaux dehors, le jeu libre, former les enseignantes et les enseignants à la classe dehors, héritages et transmission, communs numériques, santé, mobilité, inclusion, jeunesse au plein air (colonies, classes découvertes et périscolaire), pédagogies du dehors, droits des enfants, co-éducation, forme scolaire, les partenariats de la classe dehors, le risque dehors.

Est ce que les ateliers seront reproduits à l’identique chaque jour ?

Non, chaque atelier ne sera pas identique chaque jour. Les personnes qui animent des ateliers vont aussi pouvoir assister à d’autres atelier, à des conférences et participer à la cuisine collectiveD’autant plus que les ateliers seront accessibles en fonction de la disponibilité des particpants présents. Par exemple, deux journées : le jeudi 1er et le vendredi 2 juin, un parcours sera dédié aux collectivités. Le week-end sera davantage pour les enseignants de la région venant sur leur temps libre et les familles.

QUEL PUBLIC SCOLAIRE SERA PRÉSENT AUX RENCONTRES ? QUEL TYPE D’ATELIER PROPOSER ?​

L’objectif des Rencontres est d’adresser tous les niveaux de la scolarité, de la maternelle à l’université. Les ateliers peuvent donc cibler tout type de public professionnels présents comme enfants. Des temps familiaux (le week-end) et pour les accueils d’enfants de loisirs (le mercredi) sont également prévus.

FAUT-IL S’INSCRIRE POUR LES ATELIERS ET LES FORMATIONS ? COMMENT M’INSCRIRE ?​

Afin de pouvoir faciliter le travail de préparation, il nous faudra prévoir le nombre de participant∙es. Il pourra donc être nécessaire de s’inscrire à des ateliers. Vous pourrez le faire directement sur le site des rencontres une fois la programmation annoncée.

LE PÉRISCOLAIRE, LES CENTRES DE LOISIRS ET LES CLASSES DÉCOUVERTES AURONT-ELLES UNE PLACE LORS DES RENCONTRES ?​

Un parcours sera organisé sur les enjeux des classes découvertes, le périscolaire et l’extrascolaire. D’autant plus que l’on demande de plus en plus de cohérence entre le scolaire et le périscolaire, la classe dehors sera donc concernée.

QUI PEUT PROPOSER UN ATELIER ?​

Tout le monde peut proposer, l’ensemble des participant∙es seront tour à tour contributeur∙ices ou animateur∙ices aussi, il s’agit de révéler la diversités des savoir-faire et des compétences des personnes qui seront présente.

On dirait que des associations de taille importante vont contribuer. Est-ce que des petites scrutures ou des personnes individuelles peuvent aussi proposer de contribuer ?

La taille de la structure n’a pas d’importance. Tout le monde peut envoyer une proposition d’atelier, que nous allons valider. Par exemple, même si vous pratiquez la classe dehors depuis peu et vous ne sentez pas encore expert.e, vous avez sûrement des expériences et avis à partager, qui seraient utiles à d’autres. Et toute personnes peut aussi proposer de participer en tant que bénévole aux Rencontres

QUELS FORMATS SONT POSSIBLES ?​

Tous les formats pratiques ou d’échange entre pairs sont possibles. Qu’il s’agisse de valoriser vos savoir-faire ou recueillir des contributions sur des projets en cours. Il n’y a pas non plus de limite de temps ou de personnes pour un atelier, il faut juste nous le préciser en avance pour faciliter l’organisation. De vos propositions découlera la qualité de la programmation proposée aux différents publics !

QUELLE EST LA DATE LIMITE POUR PROPOSER UN ATELIER ?​

Le plus vite sera le mieux. Dans l’idéal il faudrait avoir fait votre proposition pour le 1er mars. Cela nous laissera notamment le temps de créer des rencontres entre acteurs qui auront fait des propositions similaires.

COMMENT SAVOIR SI MA PROPOSITION A ÉTÉ RETENUE ?​

A l’envoi de votre proposition, vous devriez recevoir un accusé de réception qui confirme que votre envoi a bien été pris en compte. Ensuite, nous reviendrons vers vous dès que possible.

PARTICIPER AUX RENCONTRES

JE SUIS ENSEIGNANT.E OU PERSONNEL DE L’ACADÉMIE DE POITIERS, COMMENT PARTICIPER ?​

Tous les personnels de l’académie de Poitiers qui pourront venir sont chaleureusement invités à nous rejoindre pour ces journées et à s’associer à leurs préparation ! Les Rencontres internationales de la classe dehors sont organisées en partenariat avec l’académie de Poitiers. S’il vous est possible de venir sur les temps hors classe, nous vous invitons également à nous contacter pour tout projet pédagogique. En particulier, pendant une journée et une soirée, le centre-ville de Poitiers sera à hauteur d’enfants et se sont les élèves qui en assureront la programmation  (voir Les Enfants enchantent Poitiers (lien à venir)).
Un courrier a été envoyé aux enseignant-es de l’académie en Février 2023 pour expliquer comment s’engager de manière opérationnelle dans la démarche. Un questionnaire joint  permettra de s’inscrire et renseigner ses besoins. Notre priorité : Comment rendre ça vraiment utile ? Réfléchir à en quoi c’est différent de faire classe dehors à côté de son école ?

Des communications vous seront adressées à partir de janvier 2023 par les services du rectorat, comme la Délégation Académique à l’Action Culturelle ainsi que via les inspecteurs et conseillers pédagogiques de circonscription. Des points de contact ont également été identifiés au sein de chaque département de l’académie :

DSDEN des Deux-Sèvres : Frédérique Chenebieras-Ferreira

DSDEN de la Charente : Jean-Christophe Hortolan

DSDEN de la Charente-Maritime : Julie Lamy

DSDEN de la Vienne : Matthieu Grenier

QUELLES DEMANDES FAUT-IL FAIRE POUR PARTICIPER SUR LE TEMPS SCOLAIRE EN TANT QU’ENSEIGNANT•E ?​

Vous pouvez effectuer une demande auprès de votre inspecteur si vous êtes déjà engagé dans une démarche de classe dehors. Autrement, nous allons documenter toutes les rencontres pour que vous puissiez retrouver toutes les ressources produites et nous vous invitons à participer à la semaine francophone de la classe dehors.

JE VIENS DANS LE CADRE D’UNE FORMATION, DES ATTESTATIONS DE PARTICIPATION POURRONT-ELLES ÊTRE FOURNIES ?​

Oui, des attestations vous seront fournies.

QUEL SERA LE RÔLE DES BÉNÉVOLES ? POURRA-T-ON TOUT DE MÊME ASSISTER AUX ATELIERS QUI NOUS INTÉRESSENT ?​

Nous avons pensé ces rencontres comme un événement contributif où chaque personne sera amenée à contribuer d’une manière ou d’une autre à l’organisation des rencontres (aide à l’installation, prise de notes et documentation, cuisine, gestion des déchets, etc…). Aussi nous évitons dans la mesure du possible de parler de bénévolat. Pour les personnes qui auraient envie de donner du temps, des plannings seront proposés et un certain nombre de tâches précises pourra être distribué et vous pourrez tout à fait vous dégager du temps pour participer aux événements qui vous intéressent pendant les rencontres.. Si vous voulez prendre une part plus active à l’organisation des rencontres, n’hésitez pas à nous faire signe ici.

Financer sa venue aux Rencontres

CELA COÛTE COMBIEN DE VENIR AUX RENCONTRES ?

Les Rencontres sont accessibles à gratuitement à tous les personnels de l’éducation nationale, aux étudiants, aux chercheurs et aux familles.

Un prix libre sera proposé pour les associations.

Les agents des collectivités, les salarié∙es des entreprises sont invités à nous contacter.

Le coût du déplacement, des repas et du logement est à votre charge.

JE SUIS ENSEIGNANT∙E ET JE SOUHAITE VENIR AVEC MA CLASSE DANS LE CADRE D’UN PROJET PÉDAGOGIQUE, COMMENT FINANCER MON DÉPLACEMENT ET LES COÛTS ENGENDRÉS PAR LE PROJET ?

Vous pouvez prendre attache de l’un des 4 DSDEN et notamment, un dossier pourra être déposé au Fonds d’innovation Pédagogique en lien avec le dispositif “ Notre école faisons là ensemble”.

JE SUIS AGENT D’UNE COLLECTIVITÉ OU SALARIÉ∙E D’UNE ASSOCIATION, COMMENT FAIRE PRENDRE EN CHARGE MON DÉPLACEMENT, MES REPAS ET MON LOGEMENT ?

Vous pouvez adresser des demandes de financement de formation à vos référents respectifs. Par exemple, une association participante viendra avec une délégation de membres après avoir effectuée une demande à sa région. En tant qu’agent de collectivité, votre déplacement peut-être pris en charge par votre collectivité. Deux journées de formations dédiées aux élus se dérouleront les 1er et 2 juin 2022.

Informations pratiques



Comment vérifier si notre inscription aux Rencontres a bien été reçue et si vous avez accepté notre proposition d’atelier ?

Depuis le mois de janvier, à chaque inscription ou proposition d’atelier, un accusé de réception automatique est envoyé.



Le lieu des Rencontres est-il loin de la gare ?

Les Rencontres se tiendront principalement au parc de Blossac, accessible à pied en 10 minutes depuis la gare, dans le centre ville de Poitiers.

Comment faire pour se déplacer dans Poitiers sur les différents lieux d’activité ?

Le point central des rencontres sera le parc de Blossac, au centre ville, accessible à pied depuis la Gare. Cependant, différentes activités se dérouleront à divers endroits de la ville. Une grande partie de ces activités se situera à moins de 15 min à pieds du parc Blossac. Pour les trajets plus longs (bois de Saint-Pierre notamment) des solutions de transport collectifs sont à l’étude avec la ville. Enfin, nous travaillons avec des équipes de l’XDéfi proposé par l’Ademe qui mettrons à disposition plusieurs prototypes de véhicules intermédiaires pour expérimenter des mobilités alternatives et durables lors des rencontres.

Où loger pendant les rencontres ?

Hôtels et appartements sont d’ores et déjà disponibles à la location. Nous sommes par ailleurs entrain de mobiliser des logements supplémentaires à Poitiers (logements étudiants) et nous ferons appel à l’hospitalité des habitants en appelant à l’ouverture de chambre et de jardin pour bivouaquer. Un dispositif d’inscription sera proposé au premier trimestre 2023. Informations à venir dans la rubriques informations pratiques.

Où pourra-t-on manger ?

Les mercredi, jeudi et vendredi midi, des ateliers de cuisine participatives seront proposés pour organiser une grande cantine collective à prix libre. Il sera nécessaire de s’inscrire pour prévoir le nombre de repas. Le reste du temps, les offres de restauration classiques locales seront disponibles et plusieurs foodtrucks seront présents pour proposer des menus variés.

Est-il prévu un coin ressources (livre, outils pédagogiques…) ?

Oui, nous allons tenter de mobiliser une librairie locale et plusieurs éditeurs sont d’ores et déjà conviés. De plus, les Rencontres seront documentées, vous aurez donc notamment accès, comme toutes les personnes qui n’ont pu venir aux Rencontres, à des prises de notes des ateliers, conférences et tables rondes, des outils pédagogiques, et une bibliographie.

Comment faire s’il y a un énorme orage pendant 4 jours ?

Des dispositifs seront annulés mais le colloque et les ateliers et formation qui peuvent se faire en intérieur seront relocalisés dans différents espaces de la ville (cafés, maisons de quartier, locaux associatifs, espace Blossac, etc.).

Semaine francophone de la classe dehors

COMMENT FAIRE RAYONNER LES RENCONTRES DANS NOTRE VILLE DANS LE CADRE DE LA SEMAINE FRANCOPHONE ?

Un formulaire d’inscription est disponible ici. Nous encourageons tout le monde à s’approprier cette semaine et à s’autonomiser au maximum dans son déroulé. C’est un moyen de participer sans se déplacer et de s’inscrire dans la dynamique, la documenter et la diffuser.

Pour ce qui est de rayonnement local sur vos territoires, cela peut passer par de la diffusion, par de la mise en lien entre acteurs, par diverses formes d’accompagnement (par exemple des formations par les réseaux locaux comme les CARDIEs, le réseau des Graines ou par des collectivités, etc…).

Par ailleurs, à l’occasion de la semaine francophone de la classe dehors, nous proposons à chacun de partager en ligne des photos, témoignages et des ressources pédagogique libres de droits. A travers cela, l’objectif afin de constituer une vaste bibliothèque ouverte de ressources.

questions diverses

Pourquoi avoir choisi Poitiers pour organiser ces rencontres ?

Pour différentes raisons. Poitiers est une grande ville étudiante (avec environ 27 000 étudiant∙es) qui a un fort historique sur les questions éducatives. De nombreux opérateurs de l’éducation nationale ont d’ailleurs leurs sièges à Poitiers où a proximité (le Réseau Canopé, l’IH2EF, le CNED..). Par ailleurs c’est une ville de taille idéale, relativement accessible depuis l’ensemble du territoire métropolitain en France. L’académie de Poitiers a été précurseuse en matière de classe dehors avec de nombreux∙ses enseignant∙es qui font référence ! Enfin, la volonté de la nouvelle équipe municipale de travailler sur les questions éducatives et environnementale à rendu le contexte politique favorable à l’accueil de ces rencontres.

Comment LES RENCONTRES SONT-ELLES FINANCÉES ?

Les rencontres internationales de la Classe Dehors sont financées par différents biais. Nous avons obtenu des subventions auprès de plusieurs fondations et institutions. Par ailleurs, certaines organisations partenaires ont contribué financièrement aux Rencontres. Enfin, la ville de Poitiers a également apporté un financement. Une charte éthique concernant les sources des financement est actuellement en rédaction pour expliciter les différents arbitrage que nous avons eu à faire. Afin d’assurer une transparence la plus totale, l’ensemble des budgets seront rendus publics sur le site à l’issue des rencontres.

Quelle est la dimension « internationale » de ces rencontres ?

Les Rencontres visent à mettre en lumière les pratiques de pédagogie en plein air dans différents contextes. Au sud, où elle est parfois contrainte par le manque d’infrastructures comme au nord dans des pays aux températures froides. La dimension internationale permettra de recueillir des retours d’expériences dans différentes parties du monde, notamment à travers les communications lors du colloque et par la documentation de la semaine francophone de la classe dehors. Par ailleurs, pour cette première édition, nous auront un pays invité d’honneur (plus d’informations bientôt).